Catalogue DVD

Profession: artiste

Documentaire – 52 mn – Découvrez le quotidien d’artistes Calédoniens, qui dès l’enfance ont été habités par ce besoin de créer et de s’exposer, malgré les doutes de leur entourage.
Ils nous parlent de leur parcours, de leur quotidien et de leurs projets tressés dans la natte des cultures de leur pays, la Nouvelle-Calédonie.

Ils nous touchent par leur obstination et par leur souci constant de transmettre et de partager. L’homme est un être de création, nous sommes tous nés avec cette capacité à imaginer et à inventer, Créer est notre nature, les artistes en font leur nécessité, leur vie, ils nous bouleversent et nous font rêver, rendons leur hommage.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Referendum 2020, et après ?

Documentaire – 52 mn « Voulez-vous que la Nouvelle Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? », 4 octobre 2020 un référendum est organisé 30 ans après les accords de Matignon, on prend presque les mêmes et on recommence…
Le film raconte en image un épisode majeur de la vie institutionnelle Calédonienne à travers le quotidien de deux loyalistes : Sonia Backès et Philippe Gomès et de deux indépendantistes : Rock Wamytan et Charles Washetine, avant, pendant et après le scrutin qui a vu le non l’emporter de justesse.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Rebondir

Documentaire – 52 mn – Handicap reste un mot qu’on n’entend peu ou pas en Nouvelle-Calédonie. Et les personnes en situation de handicap, on ne les voit guère. Le film s’intéresse au parcours de quatre Calédoniens, originaires de milieux différents qui ont su se relever après un accident de la vie.
La reconstruction, l’accessibilité, le monde du travail, l’entourage familial, autant de thèmes que le film aborde avec bienveillance et empathie pour mettre en mot et en lumière la problématique du handicap.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Bombardées

Documentaire – 52 mn – En Calédonie, une femme sur 5 est victime de violences de la part de son conjoint, presque 10 fois plus qu’en Métropole, un triste record dont on ne se vante pas.
On n’a jamais autant parlé de violence, jamais autant invité à la débusquer et à la combattre, et il était temps.

Les langues se délient enfin, les femmes osent passer la porte d’un commissariat et porter plainte, les hommes ne sont plus dans l’impunité.
Il devient urgent de rendre visible ce qui est invisible, et c’est l’ambition première de ce documentaire.
Donner la parole à ces femmes « bombardées », à ces victimes de l’ombre qui subissent et se taisent depuis plusieurs générations.
Des témoignages poignants, utiles, pour que d’autres, demain, aient le courage de dire NON.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Chut..! Ici, à bas bruit, se dessine un avenir

Long-métrage documentaire – 105 mn – Montreuil, Seine-Saint-Denis. Dans une société où tout est marchand, où le temps est compté, il existe un lieu de gratuité et de rencontre où l’on combat les inégalités et la violence sociale, la bibliothèque de mon quartier. Sans bruit, joyeusement, il se fabrique ici quelque chose d’important, d’invisible au regard pressé ou comptable : l’élaboration d’un nouveau contrat social.

Prix : 18 € + frais d’envoi




Il suffirait d’un miracle

A Futuna, il n’y a pas de ressources naturelles mais il y a mieux !
Une ressource surnaturelle, le Saint Patron de l’Océanie, Saint-Pierre Chanel dont on fêtait, le 28 avril 2016, le 175ème anniversaire du martyre.
Et il y a les Futuniens, qui ont une foi à déplacer les montagnes… et à construire des églises.

L’évêque et les habitants de l’ile ont donc eu une idée : faire de Futuna une destination internationale pour le tourisme religieux, le « Lourdes du Pacifique », qui pourrait bénéficier aussi à l’ile voisine de Wallis. Ce serait un miracle !
Mais faudrait-il encore le rendre possible, et, à quel prix ?

Entre rêve un peu fou porté par une foi sincère et réalité de l’isolement et des ravages de la mondialisation, ce film est une comédie douce, portée par la joie et l’optimisme d’un peuple mal connu.

Prix : 15 € + frais d’envoi




Milieu

Chaque année Monsieur Nishida, entomologiste, part chercher des papillons dans un des lieux les plus mystérieux du Japon, l’île de Yakushima. Ici les arbres ont 3000 ans et les hommes honorent les Dieux et Déesses de la forêt des montagnes par d’étranges rituels. Mais cette année un typhon menace l’île…

Avec en bonus
Un entretien avec Augustin Berque, Géographe philosophe, 30 mn
Un entretien avec Yoshio Nakamura, Spécialiste du paysage, 20 mn

Plus un livret
Texte d’Augustin Berque, Qu’est-ce qu’un milieu, qu’est-ce que la mésologie ?

DVD version originale Japonaise et Française
Sous-titres Français – Anglais – Japonais

Prix : 18 € + frais d’envoi




Tjibaou, le pardon

2 documentaires + des Bonus + 1 CD,
Tjibaou, la parole assassinée ? (doc. 53’ – VF et VA sous-titrée)
Portrait de Jean-Marie Tjibaou. Son combat pour l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie et l’unité du peuple kanak.

Tjibaou, le pardon (doc. 52’ – VF et VA sous titrée)
Histoire d’une réconciliation, 15 ans après l’assassinat de Jean-Marie Tjibaou par Djubelly Wea.

Bonus
Explications magazine de Walles Kotra – Invité : Jean-Marie Tjibaou
Biographie de Jean-Marie Tjibaou
Le Pardon commenté par… (7’38)
Le Pardon lauréat des Etoiles de la SCAM (2’53) Interview Daniel Karlin

Versions Française et Anglaise.

CD MUSIQUE (30 mn)
Le sang de la terre (Alain Genty) B.O. des films

Prix : 24 € + frais d’envoi




Iphigénie, le chœur à l’ouvrage

Un documentaire de 52 min et une captation théâtrale de 1h45.

Iphigénie, le chœur à l’ouvrage (doc- 2015 – 52min).
Un film émouvant, une aventure humaine extraordinaire,
« Les acteurs professionnels le disaient eux-mêmes : Des moments comme ça, quand est-ce qu’on en vit ? »
Natascha Rudolf

Iphigénie à Montreuil (captation – 1h45).
Créé en extérieur dans les jardins du Château de Versailles. le spectacle est repris à la Parole Errante, à Montreuil.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Nickel, le trésor des Kanak

Au cœur du Pacifique sud, en Nouvelle-Calédonie, les Kanak luttent depuis 40 ans pour leur indépendance. L’arme qu’ils utilisent aujourd’hui pour parvenir à leur fin s’appelle : le nickel.
Le sous-sol de l’île regorge de ce minerai indispensable à la croissance mondiale. Pour financer leur futur Etat, les Kanak ouvrent des mines, construisent des usines, ils jouent leur destin sur le marché des matières premières.
Ce peuple d’à peine 100 000 personnes ne risque-il pas d’y perdre son âme ? De passer d’une dépendance politique à une dépendance économique

FILM (52 min)
+ BONUS (35 min)

1/ Pour en finir avec une économie de comptoir (26 mn)
Les principaux acteurs du projet de l’usine du Nord expliquent sa philosophie et les motivations qui ont guidé leur action.

2/ Nickel, de la mine à l’usine (9 mn)
Suit le parcours du minerai, de la mine de Ouaco (Nouvelle-Calédonie) jusqu’à l’usine de Gwangyang (Corée-du-Sud)

SUPPLEMENT
Un livret de 4 pages sur l’histoire du Nickel en Nouvelle-Calédonie

Prix : 16 € + frais d’envoi




Les Shadoks, édition intégrale

Voici dans un coffret de 5 DVD l’intégrale de la série « Les Shadoks » inventée par Jacques Rouxel.
Les quatre premiers DVD comprennent chacun une saison des Shadoks, diffusée sur l’ORTF (saisons diffusées en 1968, 1970 et 1973) et Canal + (saison diffusée en 2000).
La première saison comprend 52 épisodes de deux minutes et les trois autres 52 épisodes de trois minutes.

Prix : 31 € + frais d’envoi




Espaces intercalaires

Le corbeau, le maître de Tokyo, est capable d’appréhender la ville dans sa globalité puis la parcourir dans ses plus petits interstices. Au début, le champs urbain se voit comme un espace à trois dimensions, puis en prolongeant le regard, de nouveaux lieux apparaissent.

Tokyo se métamorphose. Ces espaces nous révèlent une vision différente de la cité, peuplée d’architectures singulières et de personnages qui habitent la ville autrement.

BONUS DVD – 25 mn
1/ Tsubomi House – Flthouse (9′)
2/ Nestled Box – Milligram studio (5’50)
3/ Nakaikegami House – Milligram studio (6’45)
4/ Scène coupée (3’20)

Prix : 18 € + frais d’envoi




La Nouvelle-Calédonie en 6 films

Un siècle d’histoires en Nouvelle-Calédonie par Gilles Dagneau, 10 heures de programme: 6 documentaires, des entretiens, des débats et reportages…

DVD 1 – L’AUBE D’UN NOUVEAU SIECLE

Le contexte: lʼhistoire commence dans la région de La Foa où se sont affrontés les kanak et les colons lors de la grande insurrection de 1878 initiée par le grand chef Ataï. Cʼest là que naît, en 1901, lʼécrivain calédonien Jean Mariotti, fils dʼun libéré du bagne installé sur des terres ancestrales kanak cédées par lʼadministration française.

FILM : PRISONNIER DU SOLEIL (52ʼ, 2010)
Dans les rues de Paris, le narrateur du film, alors enfant, croise Jean Mariotti et sa femme Ludmilla. Jean Mariotti vit à Paris depuis trente ans. Ses écrits, poèmes, contes et romans, sont un hymne à la Nouvelle-Calédonie de sa jeunesse quʼil ne peut oublier. Bien après sa mort, le narrateur sʼinstalle en Nouvelle-Calédonie et découvre lʼoeuvre de Jean Mariotti. Il entreprend une réflexion personnelle sur les thèmes du voyage, de lʼexil et du déracinement.

SUPPLEMENTS
Making of du film, 12ʼ
Entretien avec Gilles Dagneau par Gérard Le Moal, 14ʼ
Bande annonce

DVD 2 – 1942-1945 : LA GUERRE DU PACIFIQUE

Le contexte: la Nouvelle-Calédonie devient la base stratégique des alliés dans le Pacifique sud, une aire de repos pour les soldats blessés lors des combats aériens avec la flotte japonaise. Environ 130 000 américains vivent à Nouméa qui ne compte alors que 12 000 habitants.

FILM : REMEMBER NEW CALEDONIA (35ʼ, 2011)
Lʼun dʼeux, le major Andrew Vrtjak, livre les impressions de son séjour dans un journal intime retrouvé par le collectionneur Max Shekelton. En compagnie dʼAndré Jacquier, spécialiste de la période, celui-ci commente des images dʼarchives inédites de lʼarmée américaine exhumées par lʼhistorien calédonien Ismet Kurtovitch.

SUPPLEMENT
Débat télévisé animé par Patrick Caillet, avec Ismet Kurtovitch, Fote Trolue, 38ʼ

DVD 3 – LES ANNEES 50 ET 60

Le contexte: la présence américaine lors de la seconde guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie a sorti la colonie de sa torpeur. Les pays dʼAfrique vont devenir indépendants. En Océanie, les kanak obtiennent la citoyenneté française et le droit de vote. Cependant l’esprit de la Nouvelle-Calédonie demeure très colonial. Dans ce contexte, le Gendarme Citron fait figure de précurseur.

FILM : LE GENDARME CITRON (52ʼ, 2008)
Robert Citron et sa femme débarquent en Nouvelle-Calédonie en juillet 1955. Bientôt affecté à lʼîle des Pins, le gendarme fait lʼacquisition dʼune caméra 8mm et sʼimprovise cinéaste. Grâce aux liens quʼil parvient à tisser avec les kanak, Citron filme leur vie quotidienne et coutumière. Il parachève son travail à Canala dans les années 60. 50 ans plus tard, ses films sont devenus des trésors ethnographiques que les collecteurs du patrimoine kanak s’emploient à décrypter.

SUPPLÉMENTS
Les archives inédites de Robert Citron, 94′
Entretien avec Gilles Dagneau par Gérard Le Moal, 10′
Bandes annonces
Levée de deuil à Tiaoué. 1995. Version commentée par Gilles Dagneau, 17′

DVD 4 – 1970/1989 : LES ANNEES POLITIQUES

Le contexte: lorsque le gendarme Citron quitte la Nouvelle-Calédonie en 1968, les premiers étudiants kanak bacheliers sont à Paris. Dans la mouvance des événements du mois de mai, ils participent à lʼéveil politique. Parmi eux, se trouvent Nidosh Naisseline, Dewé Gorodé, Fote Trolue qui créent le mouvement radical des Foulards Rouges. Il y a aussi Jean-Marie Tjibaou, prêtre de son état, qui est à Lyon où il étudie lʼéconomie et les sciences sociales.

FILM : JEAN-MARIE TJIBAOU, LA PAROLE ASSASSINEE ? (52ʼ, 1998)
De retour en Nouvelle-Calédonie, Jean-Marie Tjibaou quitte les ordres. Il s’investit dans la culture et organise le Festival Mélanésia 2000, grand rassemblement culturel destiné à faire partager les valeurs kanak avec Nouméa la blanche. Jean-Marie Tjibaou entre en politique, sʼimpose en tant que leader et sʼattelle à une double tâche : réaliser lʼunité du peuple kanak et le mener vers lʼindépendance. Après les dramatiques événements de 1984 et de 1988, il signe les Accords de Matignon avec Jacques Lafleur qui rétablissent la paix mais renvoient à dix ans lʼidée dʼindépendance. Un an plus tard, il est assassiné par un extrémiste kanak, Djubelly Wea.

SUPPLÉMENTS
Jean-Marie Tjibaou, par Marie-Claude Tjibaou, Roger Boulay, Alban Bensa, 17′
Explications : magazine de Walles Kotra. Invité : Jean-Marie Tjibaou, 24′

DVD 5 – LES ANNEES 90 : L’APRES TJIBAOU

Le contexte: lʼassassinat de Jean-Marie provoque un véritable schisme dans le monde kanak. Les kanak ont perdu un homme brillant, charismatique, lʼinterlocuteur légitime avec le pouvoir français. Sa disparition relance son idée de créer un espace culturel kanak en pleine ville. Ce sera le Centre Culturel Tjibaou. Le projet de dimension internationale sʼinscrit dans le cadre des grands travaux du Président François Mitterand. Marie-Claude Tjibaou et Octave Togna sont, via lʼAgence de Développement de la Culture Kanak (ADCK), les maitres dʼouvrage du projet.

FILM : RENZO PIANO, le chemin kanak (52ʼ, 2008)
Renzo Piano, lʼarchitecte du Centre Georges Pompidou, est au sommet de son art lorsquʼil décide en 1990 de se lancer dans cette aventure inhabituelle, risquée et attirante : construire loin de son univers culturel, en Océanie. Renzo Piano se rend sur les lieux, sʼassocie avec lʼanthropologue Alban Bensa qui le guide sur « le chemin Kanak » et remporte le concours. Le Centre Culturel Tjibaou est le fruit dʼune longue réflexion politique, architecturale et ethnologique.

SUPPLÉMENTS
Entretiens avec A. Bensa, W. Kotra, E. Kasarhérou, R. Boulay, R. Piano, W. Vassal, M. Rocard, 38′
Bandes annonces

DVD 6 – LES ANNEES 2000 : LA RECONCILIATION

Le contexte: à Ouvéa, la famille Wea a endossé la responsabilité de lʼacte de Djubelly, meurtrier de Jean-Marie Tjibaou. Les années ont passé. Depuis le drame, les Wea multiplient les démarches pour obtenir le pardon de la famille Tjibaou. Marie-Claude Tjibaou reste sourde à toute demande. Pour elle, Ouvéa nʼexiste plus.

FILM : TJIBAOU, LE PARDON (52ʼ, 2006)
En 2000, pendant le Festival des Arts du Pacifique, Marie-Claude Tjibaou est abordée par un jeune homme qui se présente comme étant le fils de lʼassassin de son mari. Elle est sensible à sa démarche et comprend soudain la douleur des gens dʼOuvéa. Avec lʼaccord de ses propres enfants qui ont grandi et lʼaide de représentant des églises catholique et protestante, lʼidée dʼun pardon possible se dessine. Les cérémonies du pardon ont lieu quatre ans plus tard à Tiendanite. Joël Tjibaou, le fils cadet, accorde publiquement au non des siens, le pardon à la famille Wea.

SUPPLÉMENTS
Le Pardon commenté par Alain Christnacht, Jacques Lafleur, Elie Poigoune, Louis-José Barbançon, Emmanuel Kasarhérou, Nicolas Kurtovitch, 7’38
Entretien avec Gilles Dagneau par Gérard Le Moal. A propos de la trilogie “Tjibaou”, 26′
Le Pardon, lauréat des Etoiles de la SCAM, 2’53
Bandes annonces

Prix : 39 € + frais d’envoi




West Papua

Ce coffret regroupe :

– Un DVD de 3 documentaires réalisé par Damien FAURE

WEST PAPUA, 52’ / 2002
Rencontre avec les rebelles de l’armée de Libération de la Papouasie Occidentale qui se sont réfugiés le long de la frontière entre l’Indonésie et la Papouasie Nouvelle Guinée. La mise en lumière d’une colonisation que la communauté internationale semble ignorer avec hypocrisie.

SAMPARI, 52’ / 2008
Chaque année à New York, des milliers d’autochtones venus du monde entier participent à l’Instance Permanente sur les peuples indigènes. Viktor Kaisiepo représente la Papouasie Occidentale et vient défendre les droits de son peuple au siège des Nations Unis. Il s’agit alors pour Viktor de contourner le protocole pour se faire entendre de la communauté internationale.

LA COLONISATION OUBLIEE, 22’ / 2010
Retour le long de la frontière indonésienne, 9 ans après la 1ere rencontre avec les rebelles Papous et le général Bernard Mawen. Mais Mawen est introuvable.

– Un CD audio de 4 oeuvres musicales de Ravi Shardja

Komando Papua 25’04
Chant de patrouille de l’OPM « Lagu Wajab ». Une pièce sonore librement inspirée des paroles de cette chanson.

Manggundi 09’23
Personnage mythique des combattants papous.

Go isi isi : 15’18
En pidgin, signifie « roulez lentement ».

Go fas : 18’16
Signifie « rouler vite ».

– Un livret avec 2 articles du Monde Diplomatique
de Damien FAURE et Philippe PATEAU-CELERIER, journaliste spécialisé sur l’Asie et la Mélanésie.

Prix : 19 € + frais d’envoi




Tavaka, histoires d’îles et d’exils

Au coeur de l’océan Pacifique, l’île de Wallis se dépeuple inexorablement. A la recherche d’une vie meilleure, ses habitants quittent ce royaume, profondément ancré dans la tradition, pour l’opulente Nouvelle-Calédonie.
Avec Sosefo, un jeune Calédonien d’origine wallisienne, et Aloïsio, chef coutumier et leader politique arrivé voici plus de 50 ans, les auteurs ont fait le voyage inverse et sont allés à la rencontre des gardiens de la terre et de la coutume.
Incompris dans leur pays d’adoption, les Wallisiens vivent parfois douloureusement cet exil, mais à l’image de leurs ancêtres, qui se lançaient à l’aventure sur les mers – ce voyage s’appelait le Tavaka – ils tournent leurs regards vers l’avenir.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Renzo Piano, le chemin Kanak

Renzo Piano, l’architecte du Centre Georges Pompidou, est au sommet de son art lorsqu’il décide en 1990 de se lancer dans une aventure inhabituelle : la construction d’un Centre Culturel à Nouméa.
Renzo Piano devra emprunter le chemin Kanak pour s’imprégner de cette culture du Pacifique qui lui est étrangère mais qui l’attire.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Le gendarme citron

Au milieu des années 50, Robert Citron, dit Le Gendarme Citron, part à la découverte de la Nouvelle-Calédonie pour y vivre une aventure humaine et cinématographique. Il fait l’acquisition d’une caméra 8mm et s’improvise cinéaste.

50 ans plus tard, ses images tournées à l’île des Pins et à Canala, sont rendues publiques et décryptées par les collecteurs du patrimoine kanak.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Fantômes du cinéma forain

Fabuleuse et unique collection européenne de 250 projecteurs de cinéma forain, la collection Charles et Goursaud, propriété du Conseil général de Charente, sommeille depuis 1996 dans un hangar d’Angoulême.
Le réalisateur a retrouvé le collectionneur survivant, Guy Goursaud, et la veuve du collectionneur principal, René Charles.

Tous trois, à partir de témoignages et d’archives inédits, restituent l’histoire de la constitution de cette collection et en démontrent la richesse patrimoniale et son originalité…

BONUS – 35 mn
1/ Autres merveilles de la collection Charles et Goursaud (11’37)
2/ Une collection d’affiches de cinéma exceptionnelle (2’44)
3/ René Charles, auteur méconnu de bandes dessinées (4’24)
4/ Quelques sons et instruments forains anciens (5’16)
5/ «Personnages divers», d’Henri Crigent, tourneur forain (10’)

Prix : 8 € + frais d’envoi




La planète Milhaud

Touche-à-tout, peintre et sculpteur, Daniel Milhaud est avant tout un grand créateur de formes.
Cette édition DVD nous propose de voyager à travers l’univers de l’artiste avec:
Hors cadre – Daniel Milhaud (2010 – 52 mn)
Un regard, celui de Daniel Milhaud qui observe les masques au carnaval de Bâle. En compagnie de l’écrivain Frédéric Valabrègue, le sculpteur revisite ses autoportraits. Milhaud dessine dans l’espace à partir de la couleur et de la matière: néon, pierre, papier mâché. Il utilise les formes et les signes qu’il a fait siens pour construire une œuvre toujours surprenante, dans une mise en scène qui se joue des mots et des concepts.
Entretien avec Philippe Cyroulnik (2010 – 15 mn)
Commissaire de l’exposition Milhaud à Montbéliard, Philippe Cyroulnik est aussi critique d’art et directeur du 19, Centre régional d’art contemporain de Montbéliard.
Regards croisés (2010 – 12 mn)
Philippe Cyroulnik et Frédéric Valabrègue commentent chacun deux oeuvres de Daniel Milhaud. Ecrivain et enseignant d’histoire de l’art, Frédéric Valabrègue a écrit de nombreux textes sur des artistes contemporains.
Histoire d’un art (2010 – 8 mn)
Dans l’atelier de Daniel Milhaud, Frédéric Valabrègue revient sur le parcours de l’artiste.
Inventaire (2010 – 14 mn)
Quelques autres oeuvres de Daniel Milhaud.
Milhaud à Milhaud – Mot à Mot (2002 – 8 mn)
Promenade en musique dans l’exposition Milhaud en 2002
à la Galerie ESCA de Milhaud (Gard) © Patrick Lecoq

Prix : 8 € + frais d’envoi




La vie plus douce

Pendant 3 ans, Laurent Cibien a suivi le travail de création de la « Maison de Bernarda Alba » de Federico Garcia Lorca, initié par la metteur en scène Natascha Rudolf avec un groupe de femmes du comité de Morsang/Orge (Essonne) du Secours Populaire Français.
Des femmes de toutes origines, de toutes conditions sociales, bénévoles et bénéficiaires confondues, de tous âges – l’aînée a 85 ans. Certaines ne savaient ni lire, ni écrire. Toutes se sont confrontées aux règles, aux enjeux, aux difficultés du théâtre, les frontières se sont déplacées, le groupe s’est transformé.

Bonus :
– Natascha Rudolf explique sa démarche (18 minutes)
– Diaporama : Abbas/ Magnum Photos pour la Fondation Orange
– Biographie Natascha Rudolf, metteur en scène
– Biographie Laurent Cibien, réalisateur
– Extrait « Au Secours » de Laurent Cibien et Antoine Roux, ARTE, 1997 (2 mn)

1 euro reversé au Secours populaire français sur l’achat de ce DVD.

Prix : 8 € + frais d’envoi




Grégogna l'anartiste

DVD PAL multizones – durée 1 h50
avec:
– Grégogna, l’anartiste – 2007 – 52 min – couleur
Un film documentaire de Anne Desanlis
Un portrait mais aussi un état des lieux d’une vie d’artiste, avec ses doutes et ses interrogations. Ce film est un hommage à cet artiste hors normes.

En Bonus : trois films inédits et restaurés de René Grégogna :
– Le Massacre du printemps – 1974 – 24 min – 8 mm
Un film mettant en parallèle les élections de 1974 et les ouvriers des chemins de fer de Sète au travail.
– Sans titre – 1975 – 6 min – 8mm
Un film expérimental, à même la pellicule coloriée, grattée…
– Requiem pour une peinture à l’eau – 1986 – 28 min – 8 mm
De la mise en couleur de la digue de Frontignan/Sète, à sa mise à l’eau, Grégogna peint pierre par pierre cette œuvre unique et éphémère de 2500 m2.

Prix : 10 € + frais d’envoi




Triple DVD Jacques Rouxel

Un triple DVD consacré à l’œuvre de Jacques ROUXEL, proposant l’ensemble de ses films éducatifs, environ 10 heures de programme accompagné de nombreux bonus.

Prix : 19 € + frais d’envoi




L’alphabet rigolo

Vingt-six devinettes de 1 min 30 commençant chacune par une lettre de l’alphabet.
A l’aide d’indices, tant visuels que sonores, les enfants découvrent progressivement des mots, tous empruntés à leur environnement quotidien.

Prix : 14 € + frais d’envoi




Articles récents

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close.

New membership are not allowed.